Ce site internet utilise les cookies pour assurer une meilleure expérience de navigation ; outre les cookies de nature technique, les cookies de tiers sont également utilisés. Pour plus de détails et pour connaître les cookies utilisés, accédez à la page Cookies.
Si vous continuez à naviguer dans ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

Continuez

Espaces Thématiques

Arts & Foods. Rituels depuis 1851

nuova versione Arts Foods
Arts & Foods. Rituels depuis 1851 est une exposition conçue par Germano Celant, qui se déroulera à La Triennale de Milan du 9 avril au 1er novembre 2015. Le cabinet d’Architecture Italo Rota a conçu une cadre scénique qui immergera le visiteur dans un parcours spectaculaire qui mêlera œuvres d’art, dessins et maquettes d’architectes, films, objets, documents, livres, menus et  pochettes de disque, pour composer un récit qui replacera les œuvres et les visuels dans leur contexte historique, sociologique et anthropologique.
 
Arts & Foods. Rituels depuis 1851: le parcours chronologique

Le parcours s’articule autour des aliments, de leur préparation, de leur distribution et de leur partage aussi bien dans la sphère privée que publique. Plus de 15 lieux consacrés à l’alimentation sont présentés par l’intermédiaire de peintures, meubles, objets, sculptures, appareils électroménagers, photos, menus, livres et pochettes de disques.

1851-1900
 
1901-1945
 
1946-1975
 
1976-2015
 
Arts & Foods selon Germano Celant

Que nous raconte l’exposition? Organisée dans les espaces intérieurs et extérieurs de La Triennale, soit 7000 mètres carrésau total, l’exposition Arts & Foods se focalise sur les nombreux langages visuels et plastiques qui, de 1851, année de la première ExpositionUniverselle de Londres, à nos jours, ont décrypté les thèmes de la nourriture, de la nutrition et de la table.
Elle nous propose une vue à 360° des métissages esthétiques et projectuels qui se sont intéressés aux rites liés à l’alimentation. Le tout grâce à une approche multimédia qui immerge le visiteur dans un voyage à travers le temps et les influences culturelles.
 

Trois raisons pour aller voir Arts & Foods
 
  • La scénographie du cabinet d’architectes Italo Rota documente de manière stratifiée et multisensorielle l’évolution des modes de consommation alimentaire et les solutions adoptées. Des ustensiles de cuisine à l’art de la table, en passant par les pique-niques, les bars et les restaurants, sans oublier les évolutions liées au voyage routier, en avion ou dans l’espace, la conception des lieux de production d’aliments ou encore les rituels de la table.
  • Arts & Food permettra d’explorer le lien privilégié qui existe entre les arts visuels et le thème de l’alimentation et du festin qui seront traités, d’une part, de manière positive en en dévoilant les rituels et les spécificités et, d’autre part, en en soulignant les éventuelles idiosyncrasies et problèmes.
  • L’exposition rassemble de nombreux chefs d’œuvre exceptionnels prêtés par des musées, des institutions publiques et privées, des artistes et des collectionneurs du monde entier
Quelle vision du futur offre-t-elle ?
 
Le projet se concentrera sur les moments de rupture et de progrèslisibles dans les arts en relation avec l’histoire et l’évolution de la nourriture et de l’alimentation, et soulignera les zones de passage et de contacts entre les arts visuels et les différents secteurs des arts industriels et de la culture de masse. Des brevets alimentaires à l’importation en Occident de nouveaux mets présentés et diffusés à l’occasion des Expositions Universelles, en passant par la représentation du produit dans l’art des années 60, l’avènement de l’emballage et de la publicité de masse, etl’utilisation des nouvelles technologies dans le domaine de l’architecture,du design et de l’art. L’exposition veut montrer le futurdes périodes documentées et le caractère futuriste des découvertes liées à l’alimentation et au festin, et leurs répercussions sur tous les arts, à travers denouvelles perspectives d’analyse et de réflexion.
 
En quoi interprète-t-elle le thème de l’Expo Milano 2015 ?
 
Arts & Foods suivra une progression chronologique de 1851 à nos jours, qui mélangera des témoignages d’artistes, écrivains, metteurs en scène de cinéma, graphistes, musiciens, photographes, architectes et designers qui, de l’Impressionisme et aux recherches actuelles, en passant par le Divisionnisme, les Avant-gardes historiqueset lePop Art, ont contribué au développement de la vision et de la consommation des aliments. L’accrochage et la trame chronologique suivie reflèteront de manière créative le thème de l’Exposition Universelle de Milan « Nourrir la Planète, Énergie pour la Vie » à travers des centaines d’œuvres, d’objets et de documents prêtés par des  musées, des institutions publiques et privées, des collectionneurs et des artistes du monde entier
 
Quelle est la source d’inspiration de cette exposition ?
 
La nourriture, les notions de convivialité et de partage qui sont attachées au repas, au festin, ont toujours été présentes dans l’art, et la nourriture y a fréquemment une valeur « représentative ». Les images d’aliments acquièrent un double sens sur le plan rituel ou symbolique. L’exposition explore tous ces thèmes avec une vision à 360 degrés et une perspective aussi globale que possible.
 
Comment dialogue-t-elle avec les visiteurs 

Le fait d’avoir choisi pour l’exposition Arts & Foods la Triennale de Milan, un espace situé au cœur du tissu urbain, et le lien avec l’Expo Milano 2015sontl’occasion de mettre la créativité en contact avec un vaste public et, parallèlement, d’accroître la sensibilisation en promouvant de nouvelles associations dans le réseau de réflexion collective qui traversera et animera l’Expo. C’est un instrument puissant pour donner de nouvelles significations, construire sens et identité, en plongeant le récit historique dans une dimension contemporaine pour permettre au public de reconnaître et de se reconnaître
 
 
Image: 
Arman, Artériosclérose,1961 Image courtesy of the Arman Studio Archives New York
 
Germano Celant
 
 

Lisez le profil de Germano Celant

etendre Compresser
Historien, critique d’art et théoricien, Germano Celant a conçu des centaines d’expositions dans le monde entier et publié plus de cent livres et catalogues. Directeur de la Fondation Prada à Milan depuis 1995, il dirige aussi la Fondation Aldo Rossi à Milan et la Fondation Emilio e Annabianca Vedova à Venise. De 1989 à 2008, il a été Senior Curator pour l’Art Contemporain au Solomon R. Geggenheim Museumde New York. Il a été directeur artistique de la première Biennale de Florence en 1996, directeur de la 47èmeBiennale de Venise en 1997, superviseur artistique de Gênes 2004 – Capital Européenne de la Culture, et de nombreuses expositions connexes.Contribuiting Editor d’« Artforum » et d’« Interview », Germano Celant collabore aussi régulièrement avec « L’Espresso » et « Interni ». Il a reçu en 1987 le Frank Jewett Mather Award, le plus important prix américain remis à un critique d’art et, en 2013, l’Agnes Gund Curatorial Awarddécerné par l’Indipendent Curators International. 
 
 
 
 
 
La Triennale di Milano

La Triennale de Milan

etendre Compresser
La Triennale de Milan est l'héritière directe de la Biennale des arts décoratifs de Monza, organisée depuis 1923 et transférée dans la capitale lombarde en 1933 dans le Palais de l’Art. Ce Palais, conçu par l’architecte Giovanni Muzio,  a été bâti entre l’automne1931 et le printemps 1933. Pensé par son créateur comme une boîte, un récipient modulable, c’est une construction plurifonctionnelle, vraiment innovatrice pour l’époque.
La Triennale, qui a comme objectif, depuis sa création, la stimulation de l'interaction entre l'industrie, le milieu de la production et les arts appliqués, est vite devenue une vitrine de la culture artistique et architectonique italienne et un des plus hauts lieux dédiés aux nouvelles tendances.Elle propose des expositions internationales, des conférences et des événements artistiques, de design, de mode, d'architecture, de cinéma, de communication et de société.
 
 
 

NOS ASSOCIES

Official Global Partners

Les initiatives pour supporter Expo Milano 2015